Sauna et grossesse

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Se rendre au sauna en période de grossesse peut s’avérer être un excellent moment de détente mais ne se fait pas sans risque.

Ainsi, les femmes habituées à la pratique, notamment dans les pays nordiques, ont peu à en craindre. En revanche, pour les non initiées, une séance peut s’avérer dangereuse dans les premiers comme les derniers mois de la grossesse.

Le point maintenant.

Risques du sauna pendant la grossesse

Se rendre dans un sauna au cours de la grossesse n’est pas interdit mais doit se faire en connaissance de causes et avec beaucoup de prudence.

Que la chaleur diffusée soit sèche ou humide, elle participe en effet à :

  • l’augmentation du rythme cardiaque chez la mère pouvant provoquer des malaises ;
  • la dilatation du réseau veineux déjà dilaté par une présence d’hormone accrue au cours de la grossesse ;
  • une montée de la température corporelle, potentiellement néfaste pour un embryon encore très vulnérable notamment durant les premiers mois de la grossesse ;
  • une surexposition aux éventuelles infections présentes en milieux humides et potentiellement dangereuses au cours du dernier mois de grossesse.

D’une manière générale, le sauna est déconseillé aux femmes enceintes souffrant ou ayant déjà souffert de :

  • problème de circulation du sang ;
  • sensation de jambes lourdes ;
  • varices ou thromboses veineuses ;
  • malaises ou d’anémie durant la grossesse.

Enfin, il est considéré comme dangereux de se rendre au sauna :

  • lors d’une grossesse à risque car la chaleur et la dilatation vasculaire peuvent provoquer une naissance prématurée ;
  • si l’on ne s’est pas habituée à la pratique du sauna avant la grossesse.

 

Sauna enceinte : quelles précautions à prendre ?

Dans le cas d’une femme enceinte n’ayant que très peu, voire jamais, pratiqué le sauna dans sa vie, des séances au cours de la grossesse sont proscrites.

Pour les habituées et avec l’accord d’un professionnel de santé, la prudence demeure cependant de mise.

On recommande ainsi de :

  • limiter la durée des séances entre 10 et 15 minutes ;
  • ne pas s'exposer à une température supérieure à 70 degrés ;
  • se reposer entre plusieurs séances en position allongée tout en évitant les chocs thermiques dus aux variations de températures ;
  • privilégier des séances dans des saunas traditionnels où la fumée est plus pure car issue de pierres volcaniques.

Enfin, une séance de sauna doit immédiatement être interrompue en cas de :

  • sensation de contractions ;
  • sensation d’inconfort et de vertiges ;
  • maux de tête et céphalées oculaires ;
  • troubles de la mémoire ou absences.

Besoin d'aller plus loin ?

Aussi dans la rubrique :

Utilisation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider